Dans un soucis de respect de la confidentialité des personnes rencontrées et après accord préalable avec elles, les témoignages récoltés sont anonymes.

" Au départ je n'avais pas du tout envie de venir. C'est le père de notre enfant qui a insisté, moi j'avais déjà contacté un avocat. Pour notre fils, j'ai accepté la médiation plutôt que l'avocat car j'avais vraiment envie d'apaiser notre relation pour qu'il puisse grandir dans un climat tranquille. On a fait 4 séances de médiation avec Typhène et on a rédigé notre convention de co-parentalité. On a réussit à se mettre d'accord et c'était pas gagné ! C'est la première fois que j'arrive à être vraiment moi-même et à parler autant."

« J'étais un peu perdue dans une situation familiale qui m'était devenue douloureuse. Je n'arrivais plus à savoir ce que je voulais ou pas, tout se mélangeait dans ma tête. Les outils et l'écoute que Typhène m'a proposé pendant le RDV individuel m'ont vraiment permis d'y voir plus clair. Je me suis sentie acceptée sans jugement de sa part, et ça m'a fait bien. »

Mme D.

Mme L.

 

« Au départ ce n'était pas facile, parce que mon ex compagne voulait que ça aille vite et faire appel à la justice. J'ai fais la démarche de contacter une médiatrice familiale parce que je voulais faire autrement. C'était important pour moi de mettre en place un fonctionnement qui me permette de me sentir un père présent pour notre fils. J'avais des choses à dire mais n'y arrivait pas. Grâce aux questions de la médiatrice, à son soutien pour me donner la parole, j'ai réussi à plus trouver mes mots. Aujourd'hui, si c'était à refaire, je ferai appel à la médiation familiale car nous avons pu trouver des solutions qui nous conviennent vraiment et en plus, on arrive à se parler sans se disputer, maintenant ! »

« Moi, j'ai seulement fais un entretien d'informations gratuit et puis j'ai décidé d'aller plutôt voir un thérapeute. L'écoute et la bienveillance de Mme Filloux m'ont permis de comprendre différemment la situation avec mon fils. J'ai décidé de travailler sur moi-même pour être heureuse et ne pas lui faire porter mes problèmes de santé et de couple. »

Mr F.

Mme G.